C'est quoi même ?

Y a palabre ! Iba et Emeka, deux jeunes frères débordants d'énergie, vont demander de l’aide à Mamie Palimpseste sous son arbre, pour solutionner leurs soucis quotidiens. Mais, céramiste d’une grande sagesse, Palimpseste leur raconte une histoire au lieu de leur offrir une réponse simple, et propose ainsi une analogie parfaite entre leurs soucis d’enfant et la vie d’une figure historique africaine. Au fur et à mesure de ses paroles envoûtantes, le présent cède le terrain au passé alors qu’il reprend vie sous nos yeux émerveillés. Eh oui! Ainsi commence notre voyage dans la destinée de ces illustres femmes et hommes qui ont fait l’Histoire, pour l’enjaillement de ces enfants du présent. Peut-on réparer le présent grâce au passé ? Pour le savoir, suivez les aventures de Iba et Emeka dans l’arbre à Palimpseste.

L'arbre à Palimpseste
Anne Zingha
L'arbre à Palimpseste

Iba et Emeka trouvent que Sika leur grande soeur abuse de son autorité. “Une fille, ça commande pas les garçons” : peste Emeka. Ils décident de se faire la malle. Dans leur refus d’obéir à la soeur, Mamie palimpseste se rappelle d’une reine guerrière, Anne Zingha, qui, au XVIe siècle a, non seulement dirigé son royaume, commandé une armée de femmes et d’hommes mais aussi réussi à mettre une déculottée aux colons portugais. Iba et Emeka sont plongés dans le passé de cette femme singulière qui a assis son autorité et marqué son époque. A la fin du récit, les deux frères réalisent qu’ils pourraient avoir affaire à la digne héritière de Anne Zingha, avec leur soeur et vaut mieux ne pas se la mettre à dos. Comme le dit si bien Mamie Palimpseste : “L’histoire se répète”

Lella Manoubia
L'arbre à Palimpseste

Emeka est amoureux de Afi, mais elle, n’a que faire des garçons. Emeka sollicite Palimpseste pour trouver la potion d’amour qui va faire fondre le cœur de sa belle. Il n’y a aucune potion magique contre une fille qui veut être libre de ses choix. Au VIIIe siècle en Algérie, Lella Manoubia a contre vents et marées, refusé de céder aux pressions sociales pour une femme d’avoir un mari. Son combat pour sa liberté, a longtemps surpris sa famille et son peuple. A la fin le cœur tendre et aimant de Lella, sa volonté d’aider les plus démunis ont prouvé à toute une nation que son choix personnel méritait respect et admiration. Si Afi est Lella, Emeka n’a aucune chance. Iba a la solution. “Tu peux être l’amoureux de Mamie pas-un-zeste !” « Hiiiik !». Emeka s’enfuit sous les rires de Iba et Palimpseste.

Edmond Albius
L'arbre à Palimpseste

Iba et Emeka tentent de récupérer du miel. Ils se font attaquer par des abeilles. Mamie Palimpseste prévient les enfants “Si vous vous en prenez aux abeilles, dites adieu à la pollinisation”. Les enfants n’y comprennent rien. “La polléni...quoi ?” Pour Mamie Palimpseste, “A moins de s’appeler Edmond Albius, je ne vois pas comment se passer des abeilles !” Cet Edmond attise la curiosité des enfants. Edmond Albius est celui qui a découvert la pollinisation de la vanille sur l'Île de la Réunion. Il avait à peine 12 ans. Son génie n’était pas du goût des colons. Pour autant la technique de Edmond leur a permi d’augmenter la culture de la vanille, denrée rare, et de s’enrichir. Même si Edmond n’a pas pu profiter de sa découverte, sa mémoire reste célébrée partout dans le monde. Le récit donne des idées à Iba. “Je trouverai un moyen de faire du miel sans les abeilles, comme Albius.”

Kanga Moussa
L'arbre à Palimpseste

Alors qu’Iba se découvre la bosse du commerce, son frère Emeka le supplie de lui racheter un ballon de football. Pas footeux pour un sous, Iba est plutôt intéressé de dépenser ses économies dans l’une des poteries de Mamie Palimpseste. Maline, Mamie ralentit la fièvre acheteuse d’Iba en déviant le sujet sur Kanga Moussa, empereur malien du XIVe siècle, dit : « l’homme le plus riche du monde ». Celui, qui à lui tout seul, a fait chuter le cours de l’or en Egypte. De son couronnement exceptionnel au Mali à son pèlerinage légendaire à la Mecque, Kanga Moussa est un souverain très intellectuel et aussi très riche qui impressionne les deux garçons. Iba pour son amour de la littérature, Emeka pour sa fortune. Lorsque les deux garçons reviennent sous l’arbre à Palimpseste, une nouvelle question se pose aux enfants. L’argent c’est bien, mais comment s’en servir ?





Comment ça marche ?

L'arbre à Palimpseste

Régulièrement, Iba et Emeka abordent Mamie Palimpseste avec des questions telles que: «Hé Palimpseste, notre sœur, elle nous commande trop. C’est pô juste. Les filles, ça commande pas les garçons. On va pas se laisser faire »,« Je suis amoureuse de ma camarade de classe, mais elle m'aime pas en retour. Tu aurais un philtre d'amour? », « Hé mamie Palimpseste, on s'est moqué de moi aujourd'hui à l'école. Ça m'a énervé. Je veux me venger.»,« Palimpseste, mon frère et moi, on est pas d’accord sur comment faire notre cabane en bois. On va en faire deux différentes. T’en penses quoi ? »,« Je déteste l'école. Le maitre me punit tout le temps. Je veux plus y aller ! »... Ce sont quelques-unes des préoccupations quotidiennes d'Iba et d'Emeka, que Palimpseste va aider à résoudre.
L'arbre à Palimpseste
Grâce au destin héroïque ou tragique des personnages historiques, ces deux garçons aborderont différemment leurs problèmes d’enfants. C’est par exemple une opportunité pour Iba, le brillant élève, d’apprendre qu’avoir de mauvaises notes, une seule fois, n’est pas synonyme de vie misérable. Le parcours exceptionnel d’Amina de Zaria, au XVIe siècle, en est la preuve concrète. Elle était une piètre princesse qui devint plus tard une grande reine. Pour cela, elle a dû revoir sa copie et apprendre de ses erreurs. C'est plus clair pour Iba maintenant! Pour Emeka, le destin de Shaka Zulu au 19ème siècle lui donnera matière à réfléchir sur les conséquences de sa colère excessive. Même si Shaka Zulu était un redoutable guerrier qui a combatu les colonisateurs, il était également un soupe au lait avec sa propre famille. Comme le dit si bien Mamie Palimpseste: "l'eau chaude ne doit pas oublier qu'elle a été froide"!
L'arbre à Palimpseste

L’arbre à Palimpseste est une série ludique où aucun sujet n’est tabou tant qu’on le dit avec bagou. Héroïsme, courage, amour, lutte pour la justice mais aussi lâcheté, haine, abus de pouvoir, mort, trahison ... Autant de thèmes universels qui tournent autour de la vie d'Iba et d'Emeka.

Y a qui et qui ?

Iba - 7 ans. “Hein ! Mais mamie Pamplemestre, ça a pô d’mère les arbres !”

Emeka - 9 ans “Bah c’est naze! Gagner une guerre c’est bien plus balèze!...”

Mamie Palimpseste - 65 ans “Comment ça vieux ? À 74 ans, elle pétait encore le feu !”



ça ressemble à quoi ?

Le style visuel est l’axe principal de notre direction artistique. Notre objectif est de créer des éléments visuels captivants et mémorables qui seront la marque de fabrique de l’arbre à Palimpseste. Toute la série est réalisée en 2D. Rien de plus classique. Mais nous alternons et mélangeons deux styles graphiques pour identifier clairement les deux espace-temps de notre histoire. Le premier est le présent et le second est le passé. Nos deux univers se croisent souvent pour créer des sentiments uniques dans l’arbre à Palimpseste.

Qui sont avec nous ?

https://tiktakprod.com/
L'arbre à Palimpseste
L'arbre à Palimpseste
L'arbre à Palimpseste
L'arbre à Palimpseste
L'arbre à Palimpseste
L'arbre à Palimpseste
L'arbre à Palimpseste
L'arbre à Palimpseste
L'arbre à Palimpseste
L'arbre à Palimpseste
L'arbre à Palimpseste

On reste en contact ?

Bonjour

There was a problem validating the form please check!
The connection to the server timed out!
Successfully sent!!

© 2019 L'arbre à Palimpseste. All rights reserved.